Économie et Gestion

Découvrir la filière STMG

 

L’apprentissage de la lecture fait encore débat, surtout en France, mais l’apprentissage de l’écriture soulève apparemment moins de questions. Pourtant, on admet aujourd’hui la complexité d’une activité qui concerne d’emblée toutes les dimensions de l’écrit : linguistiques mais aussi culturelles et sociales.
« Les élèves ne savent plus écrire »… « et pourtant ils écrivent », lit-on régulièrement dans les médias...

La famille est un vecteur de transmission des inégalités, notamment à travers la culture de l’écrit. L’analyse de Bernard Lahire, Professeur de sociologie à l’École Normale Supérieure de Lyon. Article adapté de la revue « Regards croisés sur l’économie ».

Jack Goody parle de l’écriture pour souligner tout d’abord qu’il s’agit à ses yeux de l’invention la plus importante dans l’histoire de l’Humanité. Mais d’où provient cette puissance performative, cette force qui crée un monde sur le papier et qui s’impose de plus en plus à (en) nous ?

D’un système de signes dont l’efficace repose sur le principe sémiotique de la substitution : mettre des signes écrits à la place d’objets ou d’idées au point de présenter et de représenter les comptes et les codes d’une cité, les flux des personnes et des biens, les imaginaires d’une culture, le monde magico-religieux, etc. Il souligne également des propriétés tout aussi importantes : le pouvoir de cumulation et de réflexivité des systèmes d’écriture, quels qu’ils soient.
Mais il ne s’agit pas pour autant de soutenir l’idée d’un « Grand partage » qui lierait l’écriture à une pure raison graphique et l’oralité, en quelque façon, au monde primitif des affects. L’oralité a sa raison propre.

La maitrise des compétences littéraires est devenue un enjeu de plus en plus crucial au sein de notre société. La lecture, au delà du cadre de littératie restreinte, est un véritable outil pour interpréter le monde, structurer les expériences et construire des connaissances. Les usages liés à la maitrise de la lecture experte ne découlent pas, à l’instar du langage, de l’immersion naturelle dans la société. La lecture pour apprendre et pour comprendre nécessite un apprentissage spécifique qui fait l’objet encore aujourd’hui de diverses controverses.


Les travaux didactiques et expériences pédagogiques présentés ici sont utiles pour toute la grande famille économie-gestion. Les enseignements présentés vont du pré-bac (lycée général et technologique : PFEG, série STMG) au post-bac (STS).

Face aux difficultés de lecture et d’écriture de ses élèves, Patrick Pierre propose des pistes de travail très concrètes pour les amener à une lecture approfondie des textes afin d’en dégager les idées essentielles et de prendre conscience que la compréhension suppose que le lecteur fasse appel à des connaissances extérieures au texte. Il passe souplement des outils artisanaux – papier, crayon, ciseaux – aux outils numériques, conscient que la maîtrise de la démarche d’apprentissage plus que l’outil est au cœur du travail du professeur.

Un apprentissage par la lecture et la reconstitution d’un texte-puzzle.
Cette proposition de séquence d’Alexandra Almimoff, utilisable telle quelle par un professeur enseignant l’économie en 1ère STMG, montre comment on peut à la fois travailler en classe les contenus de programmes et l’argumentation, exercice difficile demandant une grande maîtrise de la langue scolaire.

Cet article regroupe les expérimentations menées sur l’écriture avec le support d’outils numériques. Réflexion collaborative, intelligence collective, argumentation en classe de 2nde, 1ère, Tle STMG et BTS, tels sont les champs d’exploration de ce Traam.
Ces travaux nous montrent comment la collaboration peut améliorer la qualité de l’argumentation et globalement
Elle montre aussi comment le numérique transforme l’atelier d’écriture en atelier de collaboration.
Elle permet de montrer comment le groupe bénéficie de la réflexion collaborative tout en individualisant sa propre rédaction.
Elle met en exergue la nécessité de légitimer la place de l’écrit dans un cadre pensé, auquel l’élève adhère pleinement.


Un retour d’expérience qui met en valeur les difficultés spécifiques aux filières technologiques dans ce domaine, et qui fournit quelques pistes pour pallier ces difficultés, avant de dresser un bilan des expérimentations réalisées.

La maitrise de la langue est une préoccupation constante des professeurs enseignants en classe de STMG et de BTS. Annie portelette nous rappelle certains concepts fondamentaux à connaitre pour aborder la problématique de l’écrit en lycée et nous expose une démarche pédagogique qu’elle a expérimenté au collège afin d’aider ses élèves à écrire.

Nombre d’enseignants déplorent à la fois la mauvaise maîtrise de l’écrit et les résistances des élèves à écrire. Annie Portelette expose certains éléments pour éclairer cet état des lieux.

Pourquoi se poser la question de l’importance, voire de l’intérêt des écrits d’élèves dans un enseignement où l’usage des TICE est encouragé ? L’écrit numérique n’est pourtant pas en rupture avec l’écrit et les compétences de maîtrise de la langue sont toujours présentes dans l’enseignement même à l’heure du numérique. Alexandra Almimoff rappelle l’importance du travail de la prise de notes en seconde qui est un compétence indispensable à la poursuite d’étude et à la future vie professionnelle de nos élèves. Elle partage sa reflexion et son expérience autour de la maitrise de la langue en PFEG.

Faire entrer tous les élèves dans le monde de l’écrit et l’usage spécifique de l’écrit est un enjeu essentiel de l’école car cela conditionne la réussite scolaire et l’intégration sociale. Si les élèves issus des classes moyennes ont accès à cet usage de la langue dans leur cadre familial, social, en revanche, pour les élèves de milieux populaires, il se construit essentiellement à l’école et nécessite un apprentissage.


Fil twitter de @EcoGestCreteil

  • 15 novembre 2017

    lien d'une grande dame http:/mobile.lemonde.fr/disparitions/article/2017/11/15/l-ethnologue-et-anthropologue-francoise-heritier-est-morte_5215270_3382.html?xtref= …
  • 25 octobre 2017

    lien interdisciplinaire ce n'est pas être antidisciplinaire, c'est faire communiquer les disciplines.
  • 27 octobre 2017

    lien et #Management n° 165 d'octobre 2017 sur les stratégies de rupture @reseau_canope https:/www.reseau-canope.fr/notice/economie-et-management-n-165-octobre-2017.html …pic.twitter.com/zJY1SsVW03
  • 5 octobre 2017

    lien anciens élèves de la filière #STMG présentent leurs parcours de formation sous forme d'affiches http:/www.crcm-tl.fr/index.php/telecharger-documents/promotion-filiere …pic.twitter.com/LpHtCbKgs7
  • 1er novembre 2017

    lien des femmes dans la publicité télévisée. Etude du @CSA http:/www.csa.fr/Etudes-et-publications/Les-etudes-thematiques-et-les-etudes-d-impact/Les-etudes-du-CSA/Image-des-femmes-dans-la-publicite-televisee-les-decalages-et-stereotypes-persistent …
0 | 5 | 10 | 15

Fil twitter de @TalentsEcoGesti

  • 21 mars 2017

    lien parcours de Nourhene en informatique; oui une fille en informatique ! Formation @IBM #RPG http:/economie-gestion.ac-creteil.fr/spip.php?article497 … … … #EcoGestion #BTSSIOpic.twitter.com/g7WkRfNDfw
  • 14 novembre 2016

    lien TalentsEcoGestion de J. Macé Vitry, du bac #STMG ou GA au BTS et plus... https:/www.youtube.com/watch?v=U4HOgkh53Ew … @AcCreteilpic.twitter.com/7i9HgCEj27
  • 3 juin 2016

    lien J. lycéenne du lycée Jean Zay (bac #STMG) aux études à l’international http:/economie-gestion.ac-creteil.fr/spip.php?article481 … @accreteilpic.twitter.com/WvMNkBie51
  • 28 janvier 2016

    lien talentueux Ridy N. relate son parcours http:/economie-gestion.ac-creteil.fr/parcours-d-eleves/nos-eleves-ont-du-talent/article/a-la-tete-d-une-start-up-du-bac-stg-gestion-des-systemes-d-information-a … … #EcoGestion #BtsSio #NumeriqueEcoGestionpic.twitter.com/TXvylgVf7P
  • lien de Maurine P. élève de la série STMG, prépa ECT dans l' @accreteil #EcoGestion http:/economie-gestion.ac-creteil.fr/parcours-d-eleves/nos-eleves-ont-du-talent/article/portait-de-maurine-p-lyceeene-au-lycee …pic.twitter.com/i0ZimOYp3O
0 | 5