Économie et Gestion

Les pratiques mises en oeuvre pour conduire les élèves à la réussite au baccalauréat STG

25 / 01 / 2010

Ce rapport présente les conclusions d’une étude qualitative menée de janvier à mai 2009 auprès des professeurs d’économie gestion des classes de première et terminale STG. L’objectif était de repérer les pratiques qui sont mises en œuvre pour conduire les élèves de STG au succès.

Ce travail conduit par Christine Pasdeloup, professeure chargée de mission auprès des IA-IPR, lui a permis d’organiser neuf rendez-vous, en liaison avec les chefs d’établissements, pour un entretien de présentation des pratiques pédagogiques mises en œuvre. Les équipes rencontrées se sont montrées très coopératives et ont expliqué avec une grande honnêteté leurs méthodes de travail.


Dans tous les établissements, les enseignants constatent que les élèves, en très grande majorité, s’orientent vers la série STG par défaut. Beaucoup d’élèves vivent cette orientation comme un échec et débutent cette formation avec un manque de confiance important en eux.

Sur la base de ce constat, deux axes forts dans l’accompagnement des élèves au baccalauréat peuvent être décelés. Le premier vise, tout en maintenant le niveau d’exigence de la série, à adapter les pratiques pédagogiques tant en direction des classes de première que des classes de terminale. Le second vise à s’impliquer dans la vie de l’établissement afin de collaborer autant que possible avec les collègues des autres disciplines et de mener des actions qui visent à améliorer l’orientation des élèves de seconde.

L’adaptation des pratiques pédagogiques aux élèves de STG et de la démarche d’évaluation est omniprésente durant les deux années de formation. En classe de première, modifier la représentation qu’ont les élèves de la série est un des enjeux principaux dès le début de l’année. L’objectif pédagogique est d’acquérir les « bonnes habitudes », tant au niveau des méthodes de travail que de l’ambiance de classe. En classe de terminale, l’objectif est la préparation au baccalauréat. Si les objectifs d’acquisition des connaissances et des compétences sont toujours présents, il s’ajoute un nouvel objectif qui est la nécessaire préparation au baccalauréat.

Les professeurs mettent en place une véritable stratégie d’accompagnement qui vise à obtenir des élèves qu’ils développent au maximum leurs savoir-faire et leur efficacité. Afin d’être optimisées, toutes ces pratiques pédagogiques doivent s’appuyer sur un travail d’équipe au sens large, au sein de l’établissement.

L’implication des professeurs d’économie et gestion ne se limite pas à la gestion de leurs classes. Conscients que l’orientation en classe de première STG se fait trop souvent par défaut, ils cherchent à améliorer la représentation de la série au sein de l’établissement mais également en dehors. S’ils ont le souci d’établir une collaboration étroite avec les collègues de la discipline, ils cherchent également à étendre cette collaboration aux collègues d’autres disciplines. De plus, ils conduisent des actions et des projets, en collaboration avec le chef d’établissement, afin de participer de manière active à l’orientation des élèves de seconde.

L’analyse de ces pratiques peut être utilisée pour réaliser un livret d’accueil pour les professeurs néo titulaires de l’académie. Il leur fournira quelques repères pragmatiques sur le métier d’enseignant dans les classes de la série STG.

Afin d’approfondir l’étude des modalités de préparation et d’évaluation des élèves qui conduisent à la réussite à l’examen, il serait également intéressant de la poursuivre auprès d’établissements autres que ceux qui obtiennent des résultats supérieurs à la moyenne nationale. Cette nouvelle étude permettrait de réaliser une comparaison des pratiques et de repérer de manière précise les éléments qui freinent la réussite des élèves au baccalauréat STG.

 

Sites Favoris

Les Mercredis de Créteil

Les conférences et débats des Mercredis de Créteil sont ouverts à tous les personnels de l’éducation nationale. L’entrée est libre.